Créer mon blog M'identifier

Chez les fonctionnaires : Le coupage de ruban ou mais allez-euh moi aussi je veux être sur la photo

Le 29 juillet 2013, 19:34 dans Humeurs 0

Lorsque l'on débute dans une collectivité territoriale, on découvre avec effarement des pratiques qui nous semblent complètement aberrantes mais qui ont l'air d'être rentrées dans la "normalité publique".

Ma préférée étant "le coupage du ruban" ou, sa variante "le posage de la première pierre".

Chaque région a son journal local qui ,en plus,  de la rubrique "chiens écrasés" doit trouver des sujets divers et variés pour remplir les pages. Les inaugurations étant un bon filon. Oui, parce que dans les collectivités on inaugure tout : les écoles (ok ça se comprend), les ponts (ok aussi), les aires de covoiturage (c'est généralement un parking existant et on a mis un panneau "aire de covoiturage), les jardins, l'aire de tennis de table (sisi) les nouveaux locaux flambants neufs payés par l'argent du contribuable etc....

Prenons l'exemple de l'aire de co-voiturage. Généralement, un mec a été missionné pendant 6 mois spécifiquement pour ça. Il a d'abord fait un relevé de tous les parkings du coin. Ensuite, il y a eu à peu près 29 réunions de brainstorming pour trouver L'EMPLACEMENT parfait.

Emplacement parfait : ce n'est en aucun cas l'endroit stratégique mais celui qui va satisfaire un maximum d'élus. Chaque patelin revendiquant le droit de l'avoir pas trop loin. L' emplacement parfait étant un choix politique.

Elu : Quelqu'un de plus de 60 ans, avec des pellicules, qu'il faut caresser dans le sens du poil, et qui aime beaucoup les inaugurations suivies de cocktails. N'a que très rarement travaillé en entreprises. Généralement couperosé (cf : les p'tits coups à boire)

Après, le service communication s'occupe de designer le panneau (18 réunions seront amplement suffisantes).

Suite à une implication aussi forte, il est normal de mettre en avant le travail effectué... Alors là c'est parti pour 3 semaines d'envois d'invitations pour l'inauguration de l'aire de co-voiturage de sainte Gértrude le Haut.

Comme tout le monde s'en fout, il est indispensable d'ajouter en gras "à la suite de l'inauguration un cocktail de l'amitié vous sera proposé". Communiqué de presse. On s'assure que le journaliste local sera bien présent.

L'équipe ayant "travaillé de manière opérationnelle" sur le projet, à ce moment, passe la main aux élus.

C'est le jour J. On choisit 10h30 pour que le cocktail ait lieu sur les coups de midi, à 15h00 c'est un peu déconné, même chez nous. C'est parti pour une bonne heure de bla bla, chaque élu présent ayant droit a vingt minutes de speech soporifique pour s’auto-congratuler sur son volontarisme et son implication (même s'il n'est mis au courant que la veille).

Le moment tant attendu arrive. Le ruban est là, prêt à être coupé, et nous avons donc 5 élus, ayant tous un doigt sur la paire de ciseaux. Photographe en place : clic, clic, clic, c'est bon c'est dans la boite.

Tellement émouvant (cf : photos au pif en tapant "inauguration ruban" dans google images). Le ruban coupé, chacun se rut sur le buffet local, pour picoler un coup et avoir un max de petits fours.

Le lendemain, on retrouve l'article dans le journal. Chaque assistante l'imprime pour l'élu et le met dans le book perso pour qu'il puisse justifier de l’utilité de sa fonction.

Quelques semaines d'absence et me revoilà chez les fous alias les collectivités territoriales

Le 29 juillet 2013, 17:01 dans Humeurs 1

A la suite de quelques semaines de congés après m'être farcie 2 ans de CDD danns une collectivité territoriale, me voilà de retour dans ma petite ville de "trifouillis les oies" (pour ne pas la nommer) en rase campagne.

Oui j'ai du prendre un peu de "recul" pour éviter de faire ce qu'appellent communément les anglo-saxons un "nervous breakdown" ou plus familièrement "pétage de câble".

Premier jour de reprise, je suis zen, détendue. Après ces  congés, je me dis que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 

Je m'attèle donc à ma mission number 1 : Analyse des prestataires de services dans le domaine du web. Pas ce qu'il y a de plus palpitant, mais bon, c'est la vie. Pleine d'espoir, je décide de préparer un questionnaire à envoyer à toutes ces personnes.

 

Je fais donc une demande de fichier à la Chambre de Commerce et d'Industrie.

Chambre de Commerce et d'Industries : Lieu qui existe depuis la nuit des temps, mais on ne sait pas vraiment à quoi ça sert puisqu'en 2 ans je n'ai jamais pu obtenir une information valable. Le but de chaque employé étant de trouver LA raison, pour ne pas répondre à votre requête. Un commerçant ou un chef d'entreprise normalement constitué cherchera à tout prix à éviter tout contact

Top 10 des excuses bidons  :

  1. Ah je suis pas au courant (et je n'ai sûrement pas envie de faire le moindre effort pour trouver quelqu'un pour vous renseigner)
  2. Mme Machin n'est pas là et ne reviendra que dans 3 semaines, vous pourrez la joindre entre 10h00 et 10h26 le jeudi de son retour
  3. Il faut que je demande à ma chef mais promis je reviens vers vous plus tard dans la journée (ou jamais)
  4. Désolée j'ai une réunion qui commence à 10h41 et demi, ça tombe mal
  5. Vous n'êtes pas au bon service, appelez ce numéro (qui n'est toujours pas le bon service, donc tu vas de service en service avant de retomber à l'accueil et là tu lâches l'affaire)
  6. Ah non désolé c'est pas la politique de la maison (une de mes préférées puisqu'elle coupe court à toute conversation)
  7. Je suis nouvelle/stagiaire/ou là depuis beaucoup trop longtemps, je suis pas sûre
  8. Faites la demande au service machin qui ensuite la fera remonter aux 28 échelons supérieurs pour que vous puissiez avoir un refus signé du Président
  9. Désolé cette année on est en pleine réorganisation
  10. On a une panne informatique/ de téléphone...

 

 

Donc, me voilà avec ma demande de liste. Ayant appris en 2 ans les moyens d'arriver à mes fins. je fais la demande à Mme Trucmuche (je sais déjà pertinemment qu'elle dira non) puis suite au refus je passe directement au Directeur/Président, bref le mec tout en haut.

Erreur fatale (on apprend tous les jours), vexé comme un pou le service technique (donc ceux qui sont censés bosser, les autres étant les élus, donc en mode "représentatifs" ou experts en coupage de rubans, le coupage de ruban aura un article prochainement) me rappelle pour m'expliquer qu'il faut leur faire la demande à eux et ne pas déranger le Président (en pleine réunion sur l'avenir de la grenouille basculus qui vient d'être découverte chez un paysan du coin). Donc, là j'explique (sans tact aucun j'avoue) que c'est ce que je fais mais vu que ça n'abouti jamais, bah au bout d'un moment on se débrouille comme on peut.

Ce charmant jeune homme de 30 ans aussi dynamique qu'un bulot me certifie qu'il s'en occupe lui même et me rappellera dans la journée. Une semaine de silence plus tard je prends les choses en main et j'appelle avec encore un peu d'espoir.

 

Miracle la personne en charge est là et m'explique : "ha bah non c'est pas possible de vous donner la liste des auto-entrepreneurs"

 

Auto-entrepreneurs : statut qui représente à peu près 1 000 000 de personnes en France, reconnu officiellement, mais officieusement on fait comme s'ils n'existaient pas. Mot qu'il ne faut absolument pas prononcer en réunion. Ca reviendrait à parler des droits de la femme à une réunion de talibans

Faisant la fille un peu désespérée j'explique que sans la liste je ne peux pas vraiment faire l'étude puisqu'il me manquera environ 95% des données. Et là, heureusement, Mme Trucmuche à la solution, qui est donc l'excuse numéro 5 dans mon top 10 avec une petite variante : au lieu de faire la demande au service lambda qui fera remonter, je peux directement faire la demande au Président (en vacances jusqu'au 20 août, on est le 29 juillet) comme ça je gagne du temps et je peux faire le deuil de mon étude un peu plus rapidement.

Là je me dis que ces 6 mois de CDD vont être interminable d'où l'idée de créer ce blog comme exutoire pour pouvoir distiller mon venin sur la toile. Là, ça va déjà mieux mais j'ai bien envie de prendre rendez-vous avec Mme Trucmuche..